Energétique Traditionnelle Chinoise

mardi 26 avril 2011

Relaxation profonde : "Tout oublier"

Les Chinois de l'antiquité avaient découvert que la détente de certaines zones du corps et de certains centres d'énergie permettait d'obtenir un état de relaxation extrêmement profond.
La familiarisation avec cet état de détente et son intégration dans la vie quotidienne permet d'accéder à la sérénité de l'esprit et à la relaxation physique. De cette façon, l'énergie vitale, appelée Qi ("tchi"), circulera plus harmonieusement dans le réseau des méridiens d'acupuncture. Et, grâce à une certaine persévérance dans l'exercice, les effets de cette relaxation se prolongeront dans le temps.
Les anciens taoïstes nommaient cette relaxation "Tso Wan", ce qui signifie: "s'asseoir et oublier". Des rapports scientifiques récents, tel celui du Dr Chen Ying Yi, ont confirmé la valeur de cette relaxation, qui ne comporte aucune contre-indication.
Nous vous conseillons d'effectuer l'exercice qui va suivre 3 fois par semaine pendant un ou deux mois, puis de continuer à le reprendre régulièrement une fois par semaine afin de stabiliser les résultats positifs. Le Yi Jing, ce vieux livre chinois de sagesse, précise qu'avec une grande ténacité et de petits talents, on peut réaliser de grands objectifs.

Peinture: Anne-Marie Zylberman

- Isolez-vous dans une pièce tranquille où vous serez certain de ne pas être dérangé. La température de la pièce doit être agréable: ni trop étouffante ni trop fraîche, et l'air devrait être pur.

- Allongez-vous sur un tapis, une moquette ou à défaut sur votre lit. Un petit oreiller peut être placé sous votre tête. Détendez-vous totalement. Etirez-vous lentement et cherchez la position idéale. Fermez doucement les yeux et prenez plusieurs respirations profondes en vous détendant complètement à chaque expiration.

- Respirez ensuite normalement, sans chercher à modifier votre souffle. Naturellement, le ventre se gonfle à chaque inspiration. Naturellement, le ventre se relâche à chaque expiration. Ayez conscience du mouvement du diaphragme qui s'abaisse vers le ventre à chaque inspiration et monte vers le thorax à l'expiration. Sentez ce mouvement, si léger soit-il, sans essayer de le modifier.

- Imaginez maintenant une petite sphère d'énergie et de lumière, se situant dans votre ventre au niveau du nombril, à l'intérieur de l'abdomen. Allez au-delà de l'imagination, donnez à cette sphère, origine de votre énergie, une réalité. Visualisez une chaleur douce et lumineuse, des couleurs de tons rouges se diffusant dans tout le corps à partir de ce point. Imaginez cela et essayez de le ressentir avec le maximum de conscience.
Restez quelques instants à apprécier cette force apaisante, qui émane de votre ventre.
Gardez bien les yeux fermés sans effort, nous allons approfondir encore cet état de relaxation.

- A chacune de vos expirations, vous détendrez un centre particulier d'énergie. A chacune de vos expirations s'envoleront les tensions, les angoisses.

- Portez doucement votre attention, votre conscience vers le sommet de la tête, sentez bien toute cette zone du cuir chevelu, vivante; et sentez bien à chaque expiration la détente de cette zone du sommet du crâne. Faites cela plusieurs fois.

- Portez maintenant doucement votre attention vers votre visage. Détendez tous les muscles du cou, plusieurs fois.

- Toute votre conscience va maintenant se placer au niveau du plexus solaire, au milieu de l'estomac. Sentez bien cette zone, et, à chaque expiration détendez la zone plusieurs fois.
L'attention se porte maintenant vers le ventre et le nombril. Sentez bien toute cette zone profondément et, à chaque expiration, détendez le ventre plusieurs fois.

- Descendez doucement vers les genoux. Prenez conscience de toute la zone autour des genoux. Les muscles et ligaments autour des genoux, les tendons. Détendez à chaque expiration toute la zone des genoux, plusieurs fois.

- Portez maintenant votre attention vers la plante des pieds. A chaque expiration détendez la plante des pieds et tous les petits muscles et ligaments des pieds, plusieurs fois.
Vous devriez maintenant vous trouver dans un état de détente profond et complet. Et vous pouvez détendre encore, plusieurs fois, jusqu'à l'oubli de votre propre souffle, l'oubli même de vos propres sensations, l'oubli de votre existence même. Seul demeure une simple luminosité : la conscience pure...

Cette détente profonde peut alors être prolongée autant que possible, sans toutefois sombrer dans la torpeur. Si le sommeil survient, sa présence atteste certainement d'une fatigue physique réelle et le mieux est alors d'y succomber. Les quelques minutes de ce sommeil seront certainement profitables à la récupération, mais vous laisseront l'impression de vous situer entre deux eaux. C'est pourquoi on conseille de se relever sans hâte et de boire de l'eau chaude ou une tisane pour faire circuler le Qi.

(Source:  Qigong, manuel pratique, Gérard EDDE, Ed. Recto Verseau)

jeudi 21 avril 2011

Méditation

Photo: John Tarahteeff - "Méditation"

Là où il y a le silence, il y a l'espace -
pas l'espace auquel nous pensons habituellement,
celui qui va d'un point à un autre.

Là où est le silence, il n'y a pas de point,
il n'y a que le silence.

Et ce silence a l'extraordinaire énergie de l'univers.

J. Krishnamurti